le site de la Famille BEISERT

Accueil  Blog  Télécharger 
Le haut débit

Du haut débit à Geiswasser !
   
img2429-1.jpg
DNA[17/06/2004]
Grâce à un exceptionnel concours de circonstances, la petite commune de Geiswasser pourrait avoir accès au haut débit dès janvier 2005.
 
 
 
 
(Dessin Christoff Baron)
 
« Je ne voulais pas attendre 10 ans pour avoir l'Adsl ! » Marcel Beisert se décrit comme un passionné d'informatique, « depuis le DOS 2.0 en 1984 », précise-t-il. Mais manque de chance, il habite à Geisswasser, 260 habitants, du mauvais côté de la fracture numérique. « On a fait un sondage dans le village, continue-t-il. Nous étions entre 30 et 40 à souhaiter l'Adsl, mais pour France Télécom, il faut au moins 80 abonnés pour rentabiliser. »
 
Marcel Beisert, alors employé de l'usine électrique municipale (UEM) de Neuf-Brisach, en parle à son directeur, Michel Molle, un ancien de Vialis où il était en charge du déploiement des réseaux câblés. Michel Molle se souvient d'un appel à projets de la Datar (Délégation à l'aménagement du territoire) pour développer les réseaux haut débit alternatifs. Rapidement, les deux partenaires montent un dossier de candidature, basé sur une distribution de l'Internet via les réseaux électriques, en utilisant la technologie des courants porteurs en ligne (CPL). Vialis en serait l'exploitant.
 
Le dossier est déposé quelques jours avant la date limite et accepté : l'État versera à l'UEM de Neuf-Brisach 80 000 € pour la réalisation d'un réseau haut débit à destination des particuliers.
  
Quinze communes concernées
« L'objectif est plus ambitieux que la seule fourniture du haut débit à Geisswasser, tempère Michel Molle. A terme, les quinze communes de notre réseau de distribution sont concernées et il s'agit aussi pour nous de mettre en place des technologies de relevés automatiques de compteurs. »
  
Une étude de faisabilité devrait commencer rapidement puis l'expérimentation suivra à Geiswasser, « sans doute au début de 2005 », précise Michel Molle. « La source du haut débit reste encore à trouver, explique-t-il. Peut-être allons-nous déployer dans chaque point de distribution électrique une antenne satellite, ou alors nous utiliserons le WiFi ou peut-être de la fibre. On ne sait pas encore. »
   
Quoi qu'il en soit, l'UEM a bien l'intention de faire des habitants de Geiswasser le troisième partenaire de l'expérience. « Avoir Marcel Beisert sur place est un point important », précise Michel Molle. Le village est habitué à déléguer à Marcel Beisert ses soucis informatiques : « Lorsque le virus Blaster a frappé, j'avais 30 personnes devant ma porte avec leurs PC, se souvient-il. J'ai mis en place des formations à l'informatique et lors du virus Sasser, je n'en ai eu plus que deux. »
  
Si le haut débit arrive un jour à Geiswasser, est-ce que quelqu'un s'occupera d'aller chercher Marcel Beisert de temps en temps ?
 
Pierre France

Date de création : 17/12/2016 13:01
Dernière modification : 17/12/2016 13:01
Catégorie : L'informatique
Page lue 100865 fois
Haut

Valid HTML 5.0 freeguppy.org © 2004-2020 En savoir plus ... Valid CSS 3
skin-J-D.png

Document généré en 0.03 seconde